Le livre à lire ce mois-ci – Homo numericus: La “civilisation” qui vient

Par Daniel Cohen- Albin Michel 2022 235p.

Il se définit lui-même comme un  « économiste pragmatique ». Daniel Cohen, nous apporte dans son livre qui vient de paraître, de nombreuses sources de réflexion et d’analyse sur la Révolution Numérique.

La révolution numérique industrialise la société dont l’essentiel de l’activité se tourne vers l’occupation de l’être humain, de son corps et de son imaginaire en créant l’homo numericus irrationnel et impulsif.

Son récit fait écho à la Fabrique du crétin digital, dans lequel Michel Desmurget nous explique que « trop d’images, de sons et de sollicitations provoquent des déficits de concentration, des symptômes d’hyperactivité et des conduites addictives ».

Sur les réseaux sociaux les discours haineux sont devenus la norme et provoquent une radicalisation du débat public.

La pandémie du Covid a été un catalyseur important de cette transformation radicale.

Le livre de Daniel Cohen est riche d’exemples et de constats qui doivent nous faire réfléchir au rôle de l’innovation et des startups dans cette transformation. Je vous en donne quelques extraits ci-dessous :

« Hier avec le travail à la chaine, l’homme devenait machine ; Aujourd’hui avec l’intelligence artificielle, c’est la machine qui devient humaine. Elle peut accroitre nos capacités cognitives ou mécaniques, mais elle peut aussi conduire à se passer de nous. »

« A l’orée du monde moderne, l’imprimerie avait provoqué une révolution intellectuelle favorisant la liberté de penser ; la révolution digitale semble malheureusement faire naitre un individu marqué par la crédulité et l’absence d’esprit critique. »

« Les chiffres donnés dans la Fabrique du crétin digital donnent le vertige : Dès 2 ans les enfants passent presque 3 heures par jour devant leurs écrans, entre 8 et 12 ans 4heures et 45 minutes et de 13 à 18 ans 6 heures et 45 minutes. La consultation compulsive des portables, le Fear Of Missing Out exprime une inquiétude lancinante de passer à côté de quelque chose. »

« Leur capacité d’attention s’est fortement réduite et la manière de raisonner change aussi de nature : le « test and learn » a remplacé l’explication logique, à la manière de l’IA elle-même » 

HOMO NUMERICUS livre encore beaucoup d’exemples et d’analyses que je vous incite à découvrir. Bien qu’il soit de notre devoir d’innovateur et de start-uppeur de nourrir cette révolution numérique, il est essentiel de se poser et prendre du recul, pour accompagner le progrès de la connaissance dans le bon sens, et dans le respect de notre humanité.

Ie Club
logo ie-club